Browsing Tag:Industry

L’action PSA au plus haut depuis 2011 après les bons résultats semestriels

La nouvelle filiale Opel dégage désormais un bénéfice opérationnel, rompant avec des années de pertes. Carlos Tavares peut se réjouir : l’audacieux pari que le patron de PSA a tenté en achetant Opel semble en passe d’être gagné. Consolidée dans les comptes depuis le 1er août 2017, la société regroupant le constructeur allemand et sa société sœur britannique Vauxhall gagne désormais de l’argent. Alors qu’elle enchaînait les pertes, elle a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 502 millions d’euros au premier semestre 2018,…

Liberté, inégalités, fraternité

Dans son dernier essai, le directeur de l’Observatoire des inégalités Louis Maurin apporte « les clés pour savoir de quoi l’on parle quand on aborde le Livre. Les inégalités augmentent-elles en France ? Les discriminations positives constituent-elles une bonne forme d’action de lutte contre les discriminations ? Sommes-nous plus ou moins inégaux que dans d’autres pays ? La question des inégalités envahit la presse, l’édition, les plateaux télé et les réseaux sociaux. « Dans un pays qui fait de l’égalité l’une de ses trois valeurs essentielles,…

Guerre commerciale : Trump accueille le « brutal » Juncker

Malgré la rencontre de mercredi à Washington, le président américain devrait imposer de nouveaux droits de douane. LE MONDE | 24.07.2018 à 11h00 • Mis à jour le 25.07.2018 à 06h41 |Par Arnaud Leparmentier (New York, correspondant) et Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter Partager (30)Tweeter Donald Trump s’apprête à recevoir, mercredi 25 juillet, un homme qu’il a qualifié de « tueur brutal ». Le reproche fait sourire, s’agissant du Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, président d’une Commission européenne finissante dans une Europe déglinguée par le Brexit et les populismes. Lors…

Francesco Martucci : « L’amende infligée à Google relève de motivations politiques »

Dans une tribune au « Monde », Francesco Martucci, professeur à l’université Panthéon-Assas, estime que la sanction à l’encontre de Google s’inscrit dans un contexte de guerre commerciale entre Bruxelles et Washington. LE MONDE | 25.07.2018 à 06h41 • Mis à jour le 25.07.2018 à 10h21 | Par Francesco Martucci (professeur à l’Université Panthéon-Assas, Centre de droit européen) Abonnez vous à partir de 1 € Réagir AjouterPartager (5)Tweeter « Il ne faudrait pas que la politique de concurrence devienne un…