Browsing Tag:Economics

L’EPR de Flamanville retardé d’un an, pour un coût augmenté de 400 millions d’euros

Contraint de refaire une partie des soudures du réacteur nucléaire de l’EPR, EDF a annoncé que le démarrage de la centrale était à nouveau décalé. Le cauchemar n’en finit pas pour l’EPR de Flamanville. Le projet devait être le fleuron de la renaissance du nucléaire français, il ne cesse de prendre du retard et de coûter toujours plus cher. Mercredi 25 juillet, EDF a annoncé que les problèmes de soudures rencontrés sur le chantier de la Manche auraient pour conséquence près d’un an de retard et un…

Liberté, inégalités, fraternité

Dans son dernier essai, le directeur de l’Observatoire des inégalités Louis Maurin apporte « les clés pour savoir de quoi l’on parle quand on aborde le Livre. Les inégalités augmentent-elles en France ? Les discriminations positives constituent-elles une bonne forme d’action de lutte contre les discriminations ? Sommes-nous plus ou moins inégaux que dans d’autres pays ? La question des inégalités envahit la presse, l’édition, les plateaux télé et les réseaux sociaux. « Dans un pays qui fait de l’égalité l’une de ses trois valeurs essentielles,…

Guerre commerciale : Trump accueille le « brutal » Juncker

Malgré la rencontre de mercredi à Washington, le président américain devrait imposer de nouveaux droits de douane. LE MONDE | 24.07.2018 à 11h00 • Mis à jour le 25.07.2018 à 06h41 |Par Arnaud Leparmentier (New York, correspondant) et Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter Partager (30)Tweeter Donald Trump s’apprête à recevoir, mercredi 25 juillet, un homme qu’il a qualifié de « tueur brutal ». Le reproche fait sourire, s’agissant du Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, président d’une Commission européenne finissante dans une Europe déglinguée par le Brexit et les populismes. Lors…

Francesco Martucci : « L’amende infligée à Google relève de motivations politiques »

Dans une tribune au « Monde », Francesco Martucci, professeur à l’université Panthéon-Assas, estime que la sanction à l’encontre de Google s’inscrit dans un contexte de guerre commerciale entre Bruxelles et Washington. LE MONDE | 25.07.2018 à 06h41 • Mis à jour le 25.07.2018 à 10h21 | Par Francesco Martucci (professeur à l’Université Panthéon-Assas, Centre de droit européen) Abonnez vous à partir de 1 € Réagir AjouterPartager (5)Tweeter « Il ne faudrait pas que la politique de concurrence devienne un…